blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

vertu1

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

parti communiste , CGT   LSR

parti communiste , CGT LSR

Blog dans la catégorie :
Politique

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

vertu1

lettre cuba

Le 19/01/2017

Les nouveautés depuis le 12 janvier 2017

 

 


La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

 

Cher(e) ami(e)s,

 

Un événement positif aura marqué les derniers jours de la Présidence de Barak Obama. Il s’agit de la fin des avantages jusqu’ici accordés aux exilés cubains par la législation des États-Unis. Désormais, ils seront soumis au même régime que les autres migrants. Ce nouvel accord migratoire, dont se sont félicitées les autorités à La Havane, a été négocié pendant plus d’une année. Un déclencheur de crise migratoire est ainsi éliminé, a expliqué satisfaite, Josefina Vidal, directrice générale de la section des États-Unis au Ministère cubain des Relations Extérieures. Elle a ajouté que « les États-Unis ont mis en place une migration sure, ordonnée et légale depuis Cuba. Le trafic de personnes est ainsi découragé ». La loi jusqu’ici en vigueur dite « pieds mouillés pieds secs » permettrait aux clandestins cubains d’être accueillis à bras ouverts en Floride, s’ils touchaient le sol américain. Elle a couté la vie a de très nombreux hommes, femmes et enfants qui tentaient l’aventure dans des embarcations de fortune.

D’autre part Cuba et les États-Unis ont signé le 16 janvier à La Havane, un accord de coopération en matière de lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue, la traite de personnes et la cybercriminalité, des secteurs importants pour leur sécurité nationale. En deux ans, les deux pays ont signé une dizaine d’accords de coopération dans divers domaines comme la santé, la recherche médicale, l’agriculture, l’environnement et l’aviation civile.

Raul Castro a reçu le Président de la Chambre de Commerce des États-Unis et le Premier Vice-Président cubain Miguel Diaz-Canel a eu une rencontre avec les leaders religieux des églises protestantes des USA.

À l’opposé, on comprend d’autant moins, les décisions que vient de prendre, en vertu du blocus qui s’applique toujours avec autant de rigueur, la Direction du Trésor des États-Unis d’imposer des amendes d’une part à l’organisation non commerciale « Alliance pour une politique responsable envers Cuba et à la Banque canadienne TORONTO DOMIMON.

Cette politique de blocus suscite chaque jour de nouvelles réprobations. Plusieurs congressistes républicains et démocrates ont présenté une nouvelle proposition de loi pour sa levée. Le Président de l’association « Engage Cuba », déplore que ce soit le seul pays au monde, où le gouvernement US interdit à ses ressortissants de s’y rendre pour faire du tourisme. 70 organisations d’agriculteurs nord-américains ont demandé à Donald Trump de ne pas revenir sur les progrès des relations entre les deux pays.

Quand cette Lettre vous parviendra, le nouveau Président prendra ses fonctions et nous ignorons qu’elles seront ses intentions en la matière. Il reste que nous poursuivrons notre action d’une part pour qu’il soit mis fin à ce blocus, inhumain, illégal, quasi unanimement condamné, et d’autre part pour le développement de relations de coopération entre nos deux pays.

Quelques nouvelles brèves :

-  L’UNICEF a qualifié d’exemple l’attention cubaine à l’enfance. « Cuba, un des plus grands référents en Amérique Latine en ce qui concerne le bien-être de l’enfance… »
-  Le CIDEM du Groupe cubain BIOFARMA développe 48 projets de recherche sur de nouveaux médicaments et produits pour l’utilisation des personnes. L’usine actuelle augmentera sa production de six fois et il est prévu, à court terme, la construction d’une nouvelle usine dans la Zone spéciale de Mariel.
-  Cuba va produire un vaccin contre la peste porcine, une maladie de grande incidence dans l’Ile.
-  Le quotidien Granma du 18 janvier annonce des secousses sismiques dans les provinces orientales de Granma et de Guantanamo. Elles n’ont fait pour l’instant aucun dégât sérieux matériel et humain.
-  Après l’épisode climatique douloureux de l’ouragan Matthew, la région orientale subit actuellement une période de sécheresse intense.
-  Le Vice-Président du Conseil d’État, Salvador Valdès Mesa, a rappelé, lors d’un de ses déplacements dans l’ouest du pays, l’importance des entreprises de l’état socialiste, et de leur efficacité, dans la construction du socialisme.
-  L’Historien de La Havane, notre ami Eusebio Leal s’est vu attribuer deux nouvelles distinctions : le Prix National des Sciences Sociales et Humaines qui lui sera officiellement remis lors de la prochaine foire du Livre dans la capitale cubaine. Il a été par ailleurs nommé Président d’Honneur de la Société des Amis de Cuba, créée en janvier 1793, société active dans les domaines de l’éducation et de la culture. Toutes nos félicitations.

À la lecture des statistiques de visites des articles publiés sur notre site, nous constatons avec plaisir que celui rédigé par notre ami Michel Porcheron sur l’enlèvement de Fangio, a été plébiscité. Il le méritait. Et cette semaine vous pourrez découvrir avec intérêt celui concernant les enfants de Tchernobyl traduit par Chantal Costerousse. Il sera complété dans les prochains jours par une suite traduite également par Juanita Sanchez. Merci à elles.

Bonne lecture,

A votre écoute,
Et à la semaine prochaine.

Bien cordialement,

.

Roger Grévoul
Président Fondateur

 

lettre de patrick le hyaric

Le 16/01/2017

 
Bonjour à toutes et tous,
Encore une fin de semaine très chargée avant une partie de la semaine prochaine au Parlement européen où, comme c’est le cas à chaque « mi-mandat », nous allons passer une partie du temps à réélire les présidences de ce Parlement. Pour la première fois les jeux sont un peu ouvert avec une esquisse de rupture d’avec la grande coalition dès lors que le groupe socialiste présentera un candidat à la présidence du Parlement européen contrairement à ce qui se pratiquait jusque-là, où les deux principales forces s’arrangeaient entre elles pour présenter à tour de rôle un candidat commun. Notre groupe de la gauche unitaire européenne présentera Eleonora Florenza une communiste Italienne dont vous pourrez lire le portrait en début de semaine dans L’Humanité.
 
Fin de semaine marquée aussi par l’assemblée des Amis de l’Humanité présidée par Ernest Pignon-Ernest où j’ai donné un certain nombre d’informations sur la situation de notre groupe de presse et sur les moyens de nous stabiliser. Ce sont évidemment les actions sur tout le territoire pour faire connaitre les contenus de nos journaux de différentes manières - donner son journal à un proche, le laisser dans les transports publics, dans les salles d’attente chez le coiffeur ou le médecin, relayer certains articles sur les réseaux sociaux, organiser des conférences-débats autour des contenus ou de l’utilité de nos journaux - et la réalisation d’abonnements qui peuvent permettre non seulement d’améliorer la situation économique du journal mais surtout se donner des moyens dans le combat syndical, politique ou idéologique. C’est un travail certes difficile mais indispensable. Imaginons une diffusion double de l’Humanité et du hors-série réalisé contre la loi de précarisation du travail, le rapport de force aurait encore bougé dans le bon sens.
 
D’ailleurs la proposition de loi déposée par les sénateurs communistes la semaine dernière visant à abroger cette loi a été partout dans les médias passée sous silence. Ses résultats aussi ! Seuls 25 sénateurs l’ont votée. La plupart des sénateurs socialistes la rejetant, les écologistes et la droite s’abstenant.
 
J’ai consacré mon éditorial de l’Humanité Dimanche cette semaine au traitement de la campagne des élections présidentielles par les grands médias après la colère qui m’a envahie au regard d’un prétendu nouveau club de la presse lancé par France 2 à la fin du journal télévisé du dimanche midi. Je l’ai appelé de « Ambroise Croizat à Alain Duhamel... », je le mets à votre disposition dans cette lettre.
 
Je suis également intervenu pour que la conférence sur le Proche Orient, notamment sur les chemins pour reconnaitre l’Etat Palestinien à l’initiative du Président de la République, débouche sur des actes concrets. Vous trouverez cette intervention dans ma lettre. Un combat large et populaire devrait être déployé pour soutenir le projet initial, maintes fois validé à l’ONU, de deux Etats.
 
Nous expérimentons également avec Eugénie Barbézat et Frank Cartelet le projet d’une petite émission vidéo de 30 minutes sur des éléments d’actualité de la semaine. Un traitement non pas de description ou de répétition mais soulevant des questions cachées ou insuffisamment traitées, et des sujets partant de nos vies citoyennes pour tenter d’avancer des issues progressistes. Vous trouverez cette émission ci-dessous dans ma lettre. Il est utile que vous puissiez nous faire vos critiques et vos suggestions.
 
Nous vous souhaitons une bonne semaine.
 
Patrick Le Hyaric

 

mais ou sont les vrai journamiste

Le 16/01/2017

D'Ambroise Croizat à Alain Duhamel...
 
 
"Décidément le pluralisme des idées, l’authentique confrontation politique quitte l’esprit des chaines de radio et de télévision. Les pôles publics de France Télévisions et Radio France, que je défends par ailleurs, donnent le mauvais exemple. L’Humanité comme nos confrères de La Croix ou de Politis ou encore du Monde Diplomatique et bien d’autres qui font entendre un autre son de cloche sont quasiment interdit de micro. Certes, on ne trouvera nulle part un décret d’interdiction. Non ! C’est devenu une presque banalité, une normalité.
 
Voici que France 2 lance en prévision de l’élection présidententielle une nouvelle émission baptisée « Le club de la presse ». La première a eu lieu dimanche dernier, après le journal télévisé. Elle ressemblait, une fois de plus, à la discussion du café du commerce avec des journalistes aussi neutres que M. Duhamel, M. Brunet et deux autres confrères de Challenges et du Journal du Dimanche. Je ne leur reproche pas d’avoir des opinions et de les exprimer. Précisément parce que je suis pour la confrontation d’opinions. Ce que je conteste, ce sont les visages différents pour des opinions quasi similaires ! On y a sondé, avec l’air savant, le cerveau caché des candidats, les tactiques obliques, les phrases devenues petites au fur et à mesure qu’on les découpe, les jugements sentencieux toujours aussi éloignés de la vie de la multitude qui travaille et qui souffre.
 
 
Dans leur bouche, chaque électeur devient un sujet au service de tactiques biscornues. On explique par exemple que si on ne choisit pas M. Valls à la primaire, on aura Macron car les élus socialistes ne voteront pas pour un autre candidat de leur parti. Bref, vous avez le choix entre un libéral et un… libéral. Tous sont hantés par la crainte que les candidats socialistes n’assument pas chacun un virage à droite. Tous reprochent même à M. Valls de ne pas tenir la ligne libérale qu’il mettait en œuvre lorsqu’il était premier ministre. Certes, la mue de l’ancien premier ministre pose légitimement question, mais pas en ces termes ! S’il parle aujourd’hui à gauche après avoir dit qu’elle n’existait plus, c’est que le peuple de gauche existe et compte en France. Au-delà, une immense majorité de citoyens n’a supporté ni le 49.3, ni le projet de déchéance de nationalité, ni la loi de précarisation du travail, ni les cadeaux permanents aux grandes entreprises sans contreparties pour l’emploi, tandis que continuaient à progresser le chômage, la précarité, la pauvreté, l’affaiblissement des services publics et l’alignement permanent sur la doxa bruxelloise. Voici un élément de débat qu’il serait intéressant de décrypter. Ces porte-voix ne le souhaitent pas, trop occupés à démontrer que l’avenir passe par la mise en œuvre de toutes ces solutions du passé vers encore plus de libéralisme, alors qu’elles ont toutes échoué partout. Peu leur importe si les conséquences des choix qu’ils défendent enferment beaucoup trop d’électeurs en colère vers le vote d’extrême-droite."

 

YOYO MAURIVARD EN 2012

Le 14/01/2017

yoyo MAURIVARD 
​YOYO TON SOUVENIR EST  TOUJOURS PRESENT 

A  BIENTOT  J'ESPERE   

UN CHANGEMENT EN 2017


 


 

 

soutien

Le 12/01/2017

 

Bonsoir,

Que tous ceux qui peuvent et veulent venir soutenir Dominique Henry au tribunal de Montbéliard se retrouvent mercredi à 8h30 sur le parking de la gare de péage de Valentin.

A demain.

Michel

06 75 80 42 01

 
Le 03/01/2017 à 19:36, michel boutonnet a écrit :
Bonjour,

Le jeudi 12 janvier de nombreux militants se rendront à Montbéliard pour soutenir Dominique Henry convoquée au tribunal de Montbéliard pour avoir refusé le prélèvement de son ADN à la suite de l'action qu'elle a menée avec la Confédération Paysanne pour le "démontage" de la salle de traite de la ferme des 1000 vaches.

Depuis Besançon, des transports seront organisés pour se rendre à Montbéliard. Covoiturage ou transport en véhicule ou train

Que ceux qui veulent et peuvent venir, le fassent savoir en précisant le moyen de transport envisagé, En cas de covoiturage indiquez si vous avez une voiture à mettre à disposition.

Michel
 
Jeudi 12 janvier 2017
Le Pays de Montbéliard
solidaire de Dominique Henry
Qui est-elle ?
Une paysanne du Haut Doubs en retraite, qui était avec son mari productrice de lait pour le Comté. Une militante syndicaliste à la Confédération Paysanne.
Son combat de paysanne nous concerne
  • Elle veut une agriculture respectueuse des femmes et des hommes (producteurs et consommateurs), des animaux et de la nature.
  • Elle refuse les « fermes des 1000 vaches » qui produisent à outrance et concurrencent les petits éleveurs, au mépris de la qualité de l’alimentation.
  • Elle refuse dans l’agriculture la logique qui est aussi à l’oeuvre dans l’industrie du pays de Montbéliard : recherche de la productivité, soumission à la loi du profit maximum et aux intérêts financiers. Le résultat est le même : de moins en moins de paysans, de moins en moins d’emplois industriels, de plus en plus de pollution dans nos rivières et nos assiettes.
Elle est poursuivie pour son action syndicale
Suite à une action publique de la confédération paysanne dans la ferme des 1000 vaches (démontage de la salle de traite sans violence), Dominique et ses camarades ont été trainés devant les tribunaux.
En septembre 2015, la Cour d’Appel d’Amiens ne les a sanctionnés que de façon symbolique (une amende avec sursis pour s’être introduits dans une propriété privée) et leur a reconnu le statut de « lanceur d’alerte ».
Mais, en garde à vue, Dominique a refusé un prélèvement d’ADN, récemment généralisé par la loi alors qu’il était réservé jusque-là aux délinquants sexuels. Elle estime qu’une action syndicale assumée ne justifie pas un tel prélèvement.
Dominique est convoquée le 12 janvier au tribunal de Montbéliard (à la Zup)
Elle encourt 1 an de prison et 15 000 euros d’amende
Mobilisons-nous contre cette injustice
Dominique n’a pas à être traitée comme une criminelle parce qu’elle a défendu les consommateurs, les emplois, et une agriculture paysanne respectueuse des hommes, des animaux et de l’environnement.
Défendre les lanceurs d’alerte et l’action syndicale est nécessaire pour préserver la liberté d’expression et le droit à l’information de tous.
Son syndicat se mobilise, un collectif d’organisations et d’associations également. L’intervention citoyenne est nécessaire. Le collectif de soutien mis en place vous appelle à vous mobiliser le 12 janvier
  • A 10 h au Jules Verne à la Petite Hollande, prise de paroles : Confédération Paysanne, Comité de Soutien, Charles Piaget, un généticien sur les prélèvements ADN.
  • A 12 H : Possibilité de casse-croûte sur place.
  • A 13 h cortège du Jules Verne à la cité judiciaire pour accompagner Dominique et prises de parole.
  • A 14 h 30 au Jules Verne : débat consacré à l’agriculture, à la filière laitière et à l’alimentation.
Organisations et mouvements signataires: Confédération Paysanne - CGT - FSU - Union Syndicale Solidaires - ALTERNATIBA - Collectif du champ à l'assiette - PCF - ENSEMBLE - Parti de Gauche - NPA - Europe Ecologie les Verts - Front de gauche
 

 

Minibluff the card game

Hotels