blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

vertu1

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

parti communiste , CGT   LSR

parti communiste , CGT LSR

Blog dans la catégorie :
Politique

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

vertu1

lettre de cuba

Le 15/08/2019

Les nouveautés depuis le 8 août 2019

 


La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

Chères Amies, Chers Amis,

La question des salaires et du pouvoir d’achat de nos amis cubains fait l’objet d’interprétation plus ou moins proche de la réalité. Les touristes français qui visitent la Grande Île sont souvent étonnés par leur modicité. Ils tentent de comparer ce qui d’évidence n’est pas comparable.

À la suite de l’article que nous avons publié le 6 août « Le salaire des fonctionnaires doublé pour renforcer l’économie » nous avons reçu un message d’un lecteur fidèle de notre Lettre Hebdomadaire. Elle émane de Fabien Buhler fin connaisseur de la réalité cubaine, responsable de la société DEVEXPORT qui travaille depuis de nombreuses années à Cuba et avec qui notre association entretient des rapports de travail et d’amitié…

Je n’ajoute rien à ses commentaires circonstanciés. Je les partage pleinement.

Je me suis toujours insurgé contre la traduction en monnaie étrangère au taux de change de la Cadeca du salaire mensuel des Cubains, considérant que de multiples distorsions rendaient cet « équivalent devises » incompréhensible. C’est entendu ou lu trop souvent dans la presse, mais cela recèle une contre-vérité.

Or je lis dans la dernière lettre de Cuba Coopération :
« Le revenu moyen des trois millions d’employés du secteur public s’élève ainsi, désormais, à 1060 pesos mensuels - soit quelque 44 francs, au lieu de 21 francs jusqu’ici. L’augmentation s’accompagne d’autres décisions comme le gel du prix des biens et des services. »

Dire un Cubain gagne 20 dollars /mois est totalement ridicule, car avec 20$/mois on ne survit dans aucun pays ; il m’est même arrivé d’expliquer au cours de négociations commerciales, à des exportateurs cubains qui ne comprenaient pas pourquoi leur société perdait de l’argent alors qu’elle exportait à un prix supérieur au prix de revient qu’elle avait méticuleusement établi. Ils comparaient leurs conditions à celles d’autres pays d’Amérique latine, trouvaient des justificatifs à leur compétitivité, notamment en terme de logistique, mais les financiers du Ministère leur disaient que tous les ans il manquait de l’argent entre les dépenses et les recettes, ils devaient donc vendre à perte sans comprendre comment.
Ils avaient pris comme coût de la main-d’œuvre les salaires en pesos, traduits en dollars au cours Cadeca…


Je leur ai fait remarquer que pour comparer, il fallait rajouter les services gratuits ou subventionnés : le Cubain ne paie pas d’impôt, il a l’éducation gratuite, la santé gratuite, souvent le loyer gratuit, l’électricité à un prix qui, traduit en dollars au taux Cadeca ne se trouve dans aucun autre pays, des produits de libreta a prix subventionné qui couvrent une moitié du mois, etc… Tout ça est d’une manière ou d’une autre payé par l’entreprise, ou son actionnaire l’État. Dès lors qu’on parle d’une exportation de produits dont le financement de production est assuré par l’État tous ces coûts se retrouvent dans la comparaison des flux financiers.

En refaisant le calcul à la valeur des biens et prestations fournies, le salarié Cubain coûte 500 $/mois, pas 25 dollars US ou Francs Suisse. Non pas qu’il soit à l’aise avec ses 5 ou 600 CUP, mais comparer un salaire ici et un salaire là-bas demande des précautions, afin de rétablir le pouvoir d’achat effectivement acquis par le salarié.

Le doublement du salaire en CUP n’équivaut pas à un doublement de la capacité d’achat, mais plutôt à une augmentation entre 10 et 20% de celle-ci, ce qui n’est absolument pas négligeable, les salariés comme les retraités le comprendront, mais rétablit une image plus exacte du « revenu moyen » cubain.
. »

Merci cher Fabien pour ta lecture assidue de notre Lettre et pour tes pertinentes remarques, fort utiles pour mieux comprendre la réalité cubaine.

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France

 

Le 14/08/2019

 

PCF DOUBS

Le 12/08/2019

http://l.e-humanite.com/rts/go2.aspx?h=14795&tp=i-H43-9i-Wn-32a5p-1c-S4b-1c-32dNS-1Pwz0w

 

lettre de cuba

Le 08/08/2019

Les nouveautés depuis le 1er août 2019

 


La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

Chères Amies, Chers Amis,

Comme c’est la période des vacances, parlons donc d’une destination qui attire toujours plus de vacanciers, Cuba.

Avec raison, puisque la grande île regorge de lieux à visiter, à découvrir, avec une diversité insoupçonnée de paysages, de trésors d’architectures liés à sa riche histoire, de faune et de flore endémiques passionnantes.

Cuba est une île, baignée par les eaux, à cette époque chaudes, de l’Océan Atlantique et de la Mer des Caraïbes. Et bien sûr les innombrables plages, paradisiaques, et les petites îles accessibles sont des destinations privilégiées des touristes.

Mais l’intérieur du pays recèle aussi d’innombrables ressources à visiter pour s’assurer un bon dépaysement, avec d’importantes possibilités aussi bien sportives que culturelles, avec des paysages sauvages et sauvegardés, et des villes accueillantes chargées d’histoire.

D’ailleurs Cuba développe ce type de tourisme qui associe découverte et enrichissement culturel.

L’accueil chaleureux de la population cubaine et la sécurité pour les touristes sont aussi des facteurs essentiels pour passer un bon séjour à Cuba.

Le gouvernement de Cuba mise beaucoup sur le développement du tourisme pour dynamiser l’économie cubaine.

Et beaucoup de moyens sont mis en œuvre pour en assurer sa croissance, avec des retombées profitables à l’ensemble de la population.

Dans ce domaine, l’investissement étranger, avec des partenariats de grands groupes, est favorisé pour la construction de l’offre hôtelière.

Lors d’une réunion de bilan des autorités cubaines, présidée par le Président de Cuba Miguel Diaz Canel, le 31 juillet, il a été détaillé que, depuis le début de l’année, 2081 nouvelles chambres ont été construites, et que fin juin le pays comptait 72 965 chambres. D’ici la fin de l’année serait ajouté 4197 nouvelles chambres, dont 26 nouveaux hôtels.

Sachant que l’offre d’accueil des touristes propose aussi la « casa particular », la chambre chez l’habitant, qui réserve un accueil chaleureux et des échanges riches pour les vacanciers.

Un programme de ce tourisme non d’état permet de compter sur près de 28 000 travailleurs en compte propre, avec plus de 26 000 chambres.

Le programme de développement immobilier prévoit aussi 7 projets conçus dans le cadre du 500e anniversaire de la ville de La Havane qui aura lieu en novembre de cette année.

La réunion du 31 juillet a aussi examiné un programme de développement de la nature, pour mettre en valeur les richesses naturelles du pays, un programme de développement du tourisme nautique, un programme de développement du camping, jusqu’alors peu exploité, et un programme du tourisme culturel en lien avec le ministère de la culture.

Ainsi le Ministre du Tourisme, Manuel Marrero , lors de l’inauguration d’un nouvel hôtel 5 étoiles du groupe espagnol Melia, dans la zone touristique de Varadero, a pu indiquer que cette année Cuba compte accueillir plus de 4,3 millions de visiteurs.

Mais là aussi le blocus renforcé des Etats-Unis a un impact sur ce développement, puisque le gouvernement Trump multiplie les mesures pour empêcher la venue de touristes états-uniens à Cuba, dont la dernière est l’interdiction des bateaux de croisière de ce pays de venir à Cuba.

Encore une raison de plus d’exiger sans relâche la fin de ce blocus des Etats-Unis, criminel et injustifié, qui fait tout pour entraver le développement économique de Cuba, et les échanges pacifiques que pourraient avoir les populations de ces deux pays.

Je vous souhaite une bonne lecture des nombreux articles de notre site qui relatent la réalité de Cuba et de bonnes vacances pour ceux qui y sont.

Michel Humbert,
Vice président de Cuba Coopération France

 

lettre de cuba

Le 08/08/2019

Les nouveautés depuis le 1er août 2019

 


La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

Chères Amies, Chers Amis,

Comme c’est la période des vacances, parlons donc d’une destination qui attire toujours plus de vacanciers, Cuba.

Avec raison, puisque la grande île regorge de lieux à visiter, à découvrir, avec une diversité insoupçonnée de paysages, de trésors d’architectures liés à sa riche histoire, de faune et de flore endémiques passionnantes.

Cuba est une île, baignée par les eaux, à cette époque chaudes, de l’Océan Atlantique et de la Mer des Caraïbes. Et bien sûr les innombrables plages, paradisiaques, et les petites îles accessibles sont des destinations privilégiées des touristes.

Mais l’intérieur du pays recèle aussi d’innombrables ressources à visiter pour s’assurer un bon dépaysement, avec d’importantes possibilités aussi bien sportives que culturelles, avec des paysages sauvages et sauvegardés, et des villes accueillantes chargées d’histoire.

D’ailleurs Cuba développe ce type de tourisme qui associe découverte et enrichissement culturel.

L’accueil chaleureux de la population cubaine et la sécurité pour les touristes sont aussi des facteurs essentiels pour passer un bon séjour à Cuba.

Le gouvernement de Cuba mise beaucoup sur le développement du tourisme pour dynamiser l’économie cubaine.

Et beaucoup de moyens sont mis en œuvre pour en assurer sa croissance, avec des retombées profitables à l’ensemble de la population.

Dans ce domaine, l’investissement étranger, avec des partenariats de grands groupes, est favorisé pour la construction de l’offre hôtelière.

Lors d’une réunion de bilan des autorités cubaines, présidée par le Président de Cuba Miguel Diaz Canel, le 31 juillet, il a été détaillé que, depuis le début de l’année, 2081 nouvelles chambres ont été construites, et que fin juin le pays comptait 72 965 chambres. D’ici la fin de l’année serait ajouté 4197 nouvelles chambres, dont 26 nouveaux hôtels.

Sachant que l’offre d’accueil des touristes propose aussi la « casa particular », la chambre chez l’habitant, qui réserve un accueil chaleureux et des échanges riches pour les vacanciers.

Un programme de ce tourisme non d’état permet de compter sur près de 28 000 travailleurs en compte propre, avec plus de 26 000 chambres.

Le programme de développement immobilier prévoit aussi 7 projets conçus dans le cadre du 500e anniversaire de la ville de La Havane qui aura lieu en novembre de cette année.

La réunion du 31 juillet a aussi examiné un programme de développement de la nature, pour mettre en valeur les richesses naturelles du pays, un programme de développement du tourisme nautique, un programme de développement du camping, jusqu’alors peu exploité, et un programme du tourisme culturel en lien avec le ministère de la culture.

Ainsi le Ministre du Tourisme, Manuel Marrero , lors de l’inauguration d’un nouvel hôtel 5 étoiles du groupe espagnol Melia, dans la zone touristique de Varadero, a pu indiquer que cette année Cuba compte accueillir plus de 4,3 millions de visiteurs.

Mais là aussi le blocus renforcé des Etats-Unis a un impact sur ce développement, puisque le gouvernement Trump multiplie les mesures pour empêcher la venue de touristes états-uniens à Cuba, dont la dernière est l’interdiction des bateaux de croisière de ce pays de venir à Cuba.

Encore une raison de plus d’exiger sans relâche la fin de ce blocus des Etats-Unis, criminel et injustifié, qui fait tout pour entraver le développement économique de Cuba, et les échanges pacifiques que pourraient avoir les populations de ces deux pays.

Je vous souhaite une bonne lecture des nombreux articles de notre site qui relatent la réalité de Cuba et de bonnes vacances pour ceux qui y sont.

Michel Humbert,
Vice président de Cuba Coopération France

 

Minibluff the card game

Hotels