blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

vertu1

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

parti communiste , CGT   LSR

parti communiste , CGT LSR

Blog dans la catégorie :
Politique

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

vertu1

lettre de pattrik le hyaric

Le 22/02/2020

Bonjour à chacune et chacun,

Mon éditorial de L’Humanité Dimanche cette semaine porte encore sur l’actualité de la contre-réforme des retraites sous le titre « Bidouillages et entourloupes ». J’y décris dans quelles conditions « anormales » s’est ouvert lundi dernier le débat sur les retraites au Parlement.

« L’Assemblée nationale entame en séance plénière le débat sur le projet gouvernemental de destruction des retraites solidaires alors que les députés de la majorité ont éteint la commission spéciale mis en place à cet effet. Tout montre désormais que l’Assemblée nationale élue dans la foulée des élections présidentielles pour conforter le président n’est pas représentative de l’opinion majoritaire du pays. En effet, elle refuse d’entendre les critiques émises au sein même de l’hémicycle comme dans la rue et les usines ».
 
 
 
L'éditorial de l'Humanité Dimanche
 
 
Les députés communistes soutenus par les insoumis et les socialistes ont été à l’initiative d’une motion de rejet et d’une motion référendaire défendues respectivement et de belle façon par Pierre Dharréville et Fabien Roussel.
 
 
 
 
Fabien Roussel
 
« N'ayez pas peur d'interroger directement les français par référendum »
 
Voir la vidéo
 
 
Pierre Dharréville
 
« Vous n'avez pas de majorité

 

LA MAGOUILLE DE MACRON

Le 22/02/2020

La semaine sociale

La lettre essentielle de l'actu sociale

 

 

 

Bonjour,

Il n’y a rien à faire. Emmanuel Macron a beau tenter de focaliser l’attention sur son idée de « séparatisme » et sur les questions identitaires, les enjeux sociaux lui reviennent comme des boomerangs en plein visage.
Prenez la réforme des retraites. Après avoir « enjambé » les grèves et manifestations de décembre et janvier, le gouvernement espérait calmer définitivement le camp des opposants grâce à la tenue du débat parlementaire mené fissa, additionné à la réunion de la conférence des financements (vous savez, ce rendez-vous étrange marchandé entre Berger et Philippe contre le retrait de la mention « âge pivot » dans le texte gouvernemental). Mais la nouvelle journée de manifestations de ce jeudi, le fiasco de la première séance de cette conférence la veille, ainsi que les manœuvres de la majorité pour étouffer les arguments des députés d’opposition toute cette semaine, ont renvoyé la majorité sur le chemin de croix que constitue sa réforme injuste et mal ficelée.

Comptez sur l’Humanité pour ne pas taire ses difficultés. Comptez aussi sur nous pour continuer de mettre en lumière les combats présents et à venir des travailleurs, ceux de Renault sur lesquels plane la menace d’un grand plan social, comme les agents des Caisses d’épargne que leur direction envisage d’ubériser.

Vos avis et encouragements, reçus à l’adresse lasociale@humanite.fr, nous sont très utiles.


Bonne lecture.

 

 

 

 

Stéphane Guérard, chef de la rubrique « Capital/Travail » de L’Humanité

LREM contre le peuple

 

« La démocratie, c’est le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple » [abonné]

Depuis les cortèges de ce jeudi, les opposants à la réforme ont interpellé les députés qui examinent cette semaine le texte gouvernemental. L’Humanité était dans la manifestation parisienne.

La motion référendaire balayée par les députés En Marche

L’assemblée a rejeté lundi 17 février la motion référendaire, par 160 voix contre 70 voix, alors que 67 % des Français se déclarent favorables à un référendum.

 

on se battera jusqu'au bout

Le 21/02/2020

 
meme  le  49/3 NENOUS FAIT  PAS  PEUR
 
Objet : communiqué de l'intersyndicale
 
Bonjour mes camarades,
Ci joint le communiqué de l'intersyndicale d'hier soir...
La lutte continue, nous avons un gouvernement qui est bien plus aboie qu'il n'y parait.
Nous devons en premier lieu nous organiser et aller au débat dans nos entreprises, à travers des AG trop souvent délaissé.
Cette reforme des retraites doit être retirée , afin que nous puissons construire des lendemains qui chantent pour toutes et tous. Le gouvernement souhaite nous imposer un effet domino, puisque après dans leur projet) , ça sera le tour de la sécurité sociale... il s'attaque à tous nos pans de solidarité . ne renonçons pas à la lutte , nous pouvons et nous devons gagner.
 Qui à envie que demain au lieu par exemple d'aller se faire soigner en présentant notre carte vitale, nous allions qu'avec notre carte bleue???
 Qui souhaite travailler à plus de 65 ans ??? Alors que nos jeunes n'ont pas de travail ???...
En tout cas les exemples sont multiples sur le mécontentement, transformons ceux ci en MOBILISATION !!!
Ne lâchons rien, remobilisons pour les luttes à venir.
fraternellement
Le Secrétaire Général

 

contre la reforme des retraites

Le 21/02/2020

 
meme  avec le  49.3    on n'en  veux pas 

 

lettre de cuba

Le 20/02/2020

Les nouveautés depuis le 13 février 2020

 


La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

Chères Amies, Chers Amis,

A Cuba, l’autosuffisance alimentaire est une préoccupation d’importance majeure.

Actuellement, en année pleine, la grande île doit importer pour 1,65 milliards de dollars de nourriture pour satisfaire les besoins de sa population.

A l’heure du renforcement du blocus des Etats-Unis cette question est encore plus stratégique, car les coûts d’importation se trouvent renchéris et rendus plus difficiles pour de nombreux produits.

Pour parvenir à répondre à la demande en produits frais alimentaires, Cuba développe, depuis de nombreuses années, une méthode originale et écologique : l’agriculture urbaine et suburbaine.

Comme vient de le rappeler Manuel Marrero, le Premier Ministre de Cuba, lors d’une réunion d’importants responsables de ce secteur dans la municipalité de Santiago, pionnière sur ce domaine, cela fait trois décennies, depuis décembre 1987, que Raoul Castro a proposé d’étendre cette méthode d’agriculture urbaine, suburbaine et familiale, en généralisant une expérience qui était alors menée de culture de légumes dans un substrat enrichi d’engrais organique.

Puis l’idée a émergé, d’étendre ces cultures aux terres autour des villes, qui dans leur grande majorité restaient improductives. Cela s’est concrétisé en avril 2009 à Camagüey, dans un rayon de 10 kilomètres autour du centre de la capitale provinciale. Elle s’appelait agriculture de banlieue et s’intégrait avec sagesse dans l’agriculture urbaine et familiale déjà consolidée à l’époque.

Cette technique offre de nombreux avantages. Il s’agit de produire localement en utilisant le potentiel disponible sur le territoire, en se fondant sur l’agroécologie, avec l’utilisation de technologie de production durable, et en combinant les expériences et les traditions avec la science et la technologie.

De plus la production locale limite les coûts de transport et de carburant car les consommateurs peuvent acheter là où les produits sont cultivés ou avec des transports de courte distance.

Autre avantage très important : cette méthode n’exige pas l’importation de pesticides ou d’engrais, car chaque hectare de culture engagé doit être soutenu par la quantité d’engrais et d’intrants organiques nécessaires et disponibles localement.

Le Premier Ministre, Manuel Marrero, a aussi insisté sur la nécessité d’augmenter la production en utilisant les espaces de terres non cultivés, en augmentant les rendements, et aussi en adaptant les cultures aux conditions climatiques et notamment aux périodes de chaleur avec des produits plus résistants comme le concombre, l’aubergine, les haricots et le gombo.

Il a fait également référence aux arbres fruitiers en préconisant de créer une coopérative d’arbres fruitiers dans chaque municipalité, 353 coopératives fournissant déjà le territoire national.

L’aspect social est aussi pris en compte avec la volonté d’évaluer l’organisation et les structures financières de l’agriculture urbaine, d’en assurer la stabilité des résultats et d’encourager l’incorporation dans ce secteur d’un plus grand nombre de personnes, avec des revenus plus élevés pour stimuler leur travail. Ainsi l’an passé, 34 000 personnes ont été formées pour cette activité.

Comme on le voit, Cuba, face aux contraintes climatiques mais aussi géopolitiques développe beaucoup d’ingéniosité pour y faire face, et ainsi, presque paradoxalement, se retrouve en pointe pour un développement durable et écologique.

Il nous faut soutenir ce pays et notre association, Cuba Coopération, peut, sur des projets de coopération en agroécologie, apporter son aide au développement de ce secteur et permettre ainsi à l’île d’atteindre plus rapidement l’autosuffisance alimentaire.

Je vous laisse découvrir les nombreux articles de notre site qui, comme chaque semaine relatent la réalité cubaine. Bonne lecture !

Michel Humbert

 

Minibluff the card game

Hotels