blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

vertu1

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGS

parti communiste , CGT   LSR

parti communiste , CGT LSR

Blog dans la catégorie :
Politique

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

vertu1

COURRIER Patrick lE HYARIC

Le 20/04/2018

 
Bonjour à chacune et chacun,

Comme je l'annonçais ici la semaine dernière nous avons lancé à l'occasion du 114e anniversaire de l'Humanité une grande campagne de défense, de soutien et de modernisation de l'Humanité.

La situation financière à très court terme y oblige. L'entreprise a en effet besoin d'environ 2,5 millions d'euros d'ici le 20 juin pour faire face à ses échéances financières incluant une partie de dettes anciennes qu'il faut maintenant honorer, mais aussi le fonctionnement courant des activités de production.

Le moment nouveau où nous sommes placés oblige à améliorer nos journaux. Leur présentation certes mais aussi leur contenu dans une période où la bataille idéologique menée par les promoteurs de la loi de la jungle du capitalisme nécessite des ripostes argumentées, loin des postures simplistes, et des propositions d'alternatives à mettre en débat. Seule l'Humanité à la capacité de le faire et à unir celles et ceux qui souffrent le plus, tous les travailleurs, retraités et les créateurs.

Dans ce moment nouveau la modification des modes de lecture où la part du papier tend à diminuer au profit du numérique nous oblige à inventer un projet nouveau. Des efforts ont été faits ces derniers temps. Mais nous devons aller bien plus loin dans un système mixte combinant la lecture papier, la lecture numérique, la vidéo. Nous essaierons même d'ici la fin de l'automne d'expérimenter un modèle télévision avec un partenaire qui nous offre son savoir-faire et son matériel.

Notre campagne est donc une campagne immédiate de « défense » de l'Humanité mais elle vise surtout à inventer l'Humanité des temps nouveaux pour mieux servir la multitude de celles et ceux qui cherchent des chemins d'Humanité contre la « dé-civilisation » à l'œuvre sous l'effet d'un capitalisme rapace, vorace faisant fi des êtres humains et de l'avenir de la planète.

J'ai produit mercredi dernier un texte long expliquant notre situation et nos projets.
 
 
 
Lire mon texte
 
 
Cliquez ici pour télécharger le bon de souscription qui permet une défiscalisation des dons. Cliquez ici pour effectuer ce don en ligne.

Nous ferons, avec la société des lectrices et lecteurs, la société des amis de l'Humanité, le comité de diffusion de l'Humanité, un rendez de cette mobilisation le 25 mai prochain de 18h à 23h à la Bellevilloise à Paris.
 
 
Le Président parle, le peuple enrage

J'ai consacré mon éditorial de l'Humanité Dimanche cette semaine au déferlement de la propagande macroniste qui s'est poursuivi au Parlement européen mardi dernier.
 
 
 
Lire l'éditorial de l'Humanité dimanche

 

Lettre de cuba

Le 19/04/2018

Les nouveautés depuis le 12 avril 2018

 


La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

{{}}

Depuis hier mercredi, et pendant la journée de jeudi l’Assemblée Nationale de la République de Cuba est réunie dans sa 9e législature. Elle coïncide avec deux anniversaires importants pour les Cubains : le 199e anniversaire de la naissance du Père de la Patrie Carlos Manuel de Céspedes, et celui de la victoire sur l’invasion des mercenaires à Playa Giron !

Il s’agit d’un « passage à témoin » historique qui alimente de nombreux débats et de non moins nombreuses spéculations !

« Une page chargée d’histoire se tourne, sans drame et comme prévu, serait-on tenté d’écrire » premiers mots de l’article de Cathy Dos Santos, dans l’Humanité du 18 avril et qui s’intitule « A Cuba, une autre génération prend le relais de la Révolution ».

C’est tout de même un moment chargé d’émotion. Le départ, après deux mandats, comme il l’avait annoncé il y a 10 ans, de Raul Castro de la Présidence de la République, même s’il fait partie d’un processus naturel, s’effectue avec une certaine nostalgie, pour le peuple cubain et ses amis … Nostalgie mais pas incertitude car la révolution est une et la continuité de son essence, de ses principes et de ses projets sont garantis. Les observateurs sérieux le disent : la nouvelle génération gouverne déjà Cuba ! Pour nous responsables d’une association de coopération nous sommes conduits à rencontrer les cadres dirigeants, nos interlocuteurs et nous constatons, souvent avec étonnement, leur jeunesse, leur compétence et leur dynamisme.

À l’heure où sont écrites ses quelques lignes, nous avons déjà connaissance des premières décisions de cette journée du 18 avril.

Tout d’abord l’assemblée à procéder à l’élection de sa direction, toujours par vote direct et secret. Son Président, Vice-Président et secrétaire ont été reconduits. Il s’agit respectivement d’Esteban Lazo, d’Ana Maria Mari MACHADO, et de Miriam BRITO SARROCA.

C’est Miguel Diaz Canel, Premier Vice-Président sortant qui a été élu Président du Conseil d’État et des Ministres de la République de Cuba.

Député de la municipalité de Santa Clara, âgé de 58 ans (le 20 avril !), membre du Bureau Politique du Parti Communiste de Cuba, Ingénieur en électronique. Il a exercé plusieurs responsabilités dans des directions provinciales de la Jeunesse Communiste et du Parti Communiste. Il a eu la charge du Ministère de l’Éducation Nationale. En le présentant pour assumer la responsabilité de Premier Vice-Président, Raul Castro, disait de lui « c’est un homme humble et pragmatique, ni un arriviste ni un parvenu ». L’hebdomadaire uruguayen Brecha écrivait ce 13 avril : « A Santa Clara, la capitale officieuse de la région centrale de Cuba, ils sont nombreux qui se souviennent des années où le charismatique Miguel Diaz Canel occupait le poste de premier secrétaire du Parti dans la province. De cette époque sont restés les récits de ses longs voyages à bicyclette ou en « botella » (auto-stop), de son humble style de vie et de sa facilité avec laquelle on pouvait l’approcher pour lui faire part de ses préoccupations ou lui parler »

Le Conseil d’État a été largement renouvelé : sur 23 membres 11 sont des nouveaux. Il faut signaler qu’à l’élection de Raul Castro comme Président, 80% l’avaient déjà été ! Et certains nous diront qu’il n’y a aucun changement dans la direction du pays…on note aussi qu’en ce qui concerne les 5 vice-présidents, 3 sont nouveaux, dont la Présidente de l’INRH, avec qui nous avons plaisir à mettre en œuvre des projets sur l’eau et l’assainissement. Les trois nouveaux ont une moyenne d’âge de 50 ans.

Je fais mienne la conclusion de l’article de Stéphan Witkowski, Président du Conseil d’Orientation Stratégique de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine, publié le 18 avril dans le quotidien L’Humanité :

« La génération historique tirait sa légitimité de la révolution. Les successeurs n’auront pas la même assise politique. Ils devront mettre l’accent sur les idées. La nouvelle génération a un style différent. Elle devra garantir les acquis sociaux auxquels la population est attachée, poursuivre les réformes annoncées et préserver l’unité nationale ».

Le mot d’ordre est aujourd’hui : « Nous continuons » !

Bonne lecture,

Bien cordialement,

Roger Grévoul

 

NON AUX FRAPPES EN SYRIE

Le 17/04/2018

Pétition : Non aux frappes occidentales, Oui à la paix pour tous les peuples !

Publié le : 16 avril 2018

Nous condamnons la grotesque et dangereuse opération américano-européenne de samedi 13 avril et plus particulièrement le rôle du président Macron dans cet autodafé du droit international.

Plus de 100 missiles lancé avec un risque non négligeable de déclencher une riposte russe en cas de bavure, dont 12 missiles pour la France coutant de 1 à 3 millions d’euros l’unité. L’ensemble du dispositif représente près de 20 millions d’euros parti en fumée dans un feu d’artifice fort peu efficace et dangereux.

Les français que Mr Macron remercie pour leurs efforts apprécieront.

Quand ceux qui ont la prétention d’être les garants du droit international foulent au pied celui ci, c’est un pas de plus franchi vers sa disparition.

Alors que les inspecteurs de l’OIAC arrivent en Syrie. La France, le Royaume-uni et les États-Unis leur coupent l’herbe sous le pied.

C’est une démonstration de force, dont les buts réels sont plus politiques et non humanitaires, visant a rétablir les puissances occidentales comme acteurs majeurs dans les marchandages en cours autour du conflit syrien.

Pour certains dirigeants c’est aussi l’occasion de renforcer leur pouvoir personnel au moment ou celui ci est contesté...

Mais surtout c’est le moyen d’envoyer un message clair au reste du monde : "nos armes frappent ou nous voulons quand nous voulons et vos défenses sont inutiles." Ces petits jeux de guerre n’ont pas rendu le monde plus sur, bien au contraire.

Nous refusons ces logiques militaristes dont le vrai enjeu au moyen-orient est toujours la maitrise des sources et réseaux énergétiques. Nous refusons la guerre au service de la domination des puissances occidentales. Nous défendons un monde multi-polaire, un monde de paix et de coopération.

Signez la pétition

Non aux frappes occidentales, Oui à la paix pour tous les peuples !

Une nouvelle fois, la France a joué les supplétifs en participant à une opération militaire aux côtés des États-Unis et de la Grande-Bretagne, justifiée officiellement par l’utilisation d’armes chimiques dans la Ghouta orientale. Pourtant une enquête indépendante venait d’arriver sur place et la précédente enquête diligentée par les Nations Unies n’avait pas conclu à l’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien. La preuve présentée par le gouvernement est un rapport des services secrets qui se imite à des recherches sur internet et des photos des forces « rebelles » toutes liées aux groupes islamistes que rejettent la grande majorité des Syriens, indépendamment de leur religion. Nous avions déjà eu les mensonges de Timisoara, des armes de destruction massives en Irak introuvables, des faux massacres de Libye… Ce type de preuve est inacceptable !

Nous dénonçons la politique militariste de la France

Cette intervention sans mandat des Nations Unies est révélateur de la volonté va-t-en-guerre irresponsable du gouvernement Macron et de sa soumission à l’impérialisme des Etats-Unis. Après sept années de guerre, environ 500 000 morts et disparus, 12 millions de personnes déplacées, à l’heure où le régime syrien avec l’appui de la Russie repousse les bandes armées et reprend son territoire, on ne peut s’empêcher de penser que cette opération est un aveu d’échec, tentant d’empêcher la fin de la guerre civile. D’ailleurs, seuls trois pays ont participé à cette opération illégitime condamnée avant même sa réalisation par le secrétaire général des Nations Unies, et dénoncée pas de très nombreux pays dont personne ne parle, Algérie, Egypte, Cuba, Bolivie, Brésil, sans parler de la Chine... Pendant ce temps, des forces US, françaises et anglaises tentent d’organiser la partition du Nord de la Syrie, utilisant la Turquie contre les Kurdes tout en prétendant les soutenir.

Par contre, la France n’élève pas la voix contre l’intervention militaire de l’Arabie Saoudite au Yémen – qui fait des milliers de morts en toute discrétion médiatique –, et reçoit même en grande pompe son dictateur, et elle reste extrêmement discrète sur les violations répétées d’Israël contre la population palestinienne. Ce « deux poids, deux mesures » est tellement flagrant qu’il discrédite tout discours sur les droits de l’Homme.

Les gouvernements successifs français ont une énorme responsabilité dans la guerre civile qui sévit en Syrie depuis 7 ans. La France a envoyé dès le début du conflit ses services secrets sur le terrain. Elle a financé et entraîné militairement des milices islamistes en prétendant soutenir une pseudo « armée syrienne libre », s’ingérant ainsi dans les affaires d’un pays souverain, dans la bonne tradition coloniale du 19e siècle.

Face à un conflit généralisé

La diplomatie française ne peut pas ignorer qu’elle intervient dans une région déstabilisée par deux interventions militaires successives contre l’Irak qui ont mené à la destruction d’un pays et à un état de guerre permanente dans la région. Inconscience et irresponsabilité sont les deux termes qui caractérisent l’action française en Syrie. Non seulement cela ne grandit pas l’image de la France à l’étranger, mais cette intervention militaire pourrait entraîner dans le conflit d’autres acteurs – Israël et l’Iran notamment – et créer un conflit de grande intensité.

La diplomatie française ne peut ignorer les terribles conséquences de l’intervention en Libye, la destruction d’un état qui assurait un des plus haut niveau de vie d’Afrique à son peuple, retourné depuis aux horreurs de la violence tribale et islamiste, jusqu’à l’esclavage.

Oui au progrès social et à la Paix

Emmanuel Macron espère comme Sarkozy et Hollande redorer son blason mis à mal par le mouvement social. Dans la suite de la répression à Notre-Dame des Landes, du mouvement des éboueurs ou des étudiants, il veut se construire une image de chef de guerre, mais il ressemble de plus en plus à son ami Trump, vulgaire et violent.

Dans cette sinistre affaire, c’est une fois de plus le lobby militaro-industriel qui se frotte les mains, fait les comptes des missiles à vendre, 1 million d’euros par missile, et des images publicitaires à utiliser. Interrogeons-nous sur le nombre d’écoles, d’hôpitaux et d’universités qui pourraient être construits au lieu d’aller porter la guerre, la destruction et le malheur par les armes. Au moment ou ce gouvernement ne nous parle que de réduction des dépenses publiques, cette gabegie sanglante montre quelles sont ses priorités, la domination des oligarchies mondialisées contre les peuples, par la destruction de nos services publics, comme par des politiques guerrières sur la planète.

La guerre civile en Syrie est sur le point de trouver une résolution, malgré l’intervention en sous-main de nombreux pays. La France, la Grande-Bretagne et les États-Unis ont violé la légalité internationale, parce que leur but n’est pas de ramener la paix en Syrie, mais de maintenir le plus longtemps possible un état de guerre larvée en espérant faire tomber le régime. Nous réaffirmons que la France n’a pas à s’ingérer dans les affaires intérieures d’un pays souverain, qu’il existe un organe de régulation, certes imparfait, qui sont les Nations Unies. La France se serait grandie, comme lors de la deuxième intervention contre l’Irak en 2003, à ne pas de se mettre dans le sillage de Trump, président inculte, raciste et belliciste, et à porter une position indépendante et courageuse.

Nous lançons un appel

Nous appelons les communistes, les progressistes, les républicains, les démocrates à se mobiliser pour dire NON à la guerre, sortir la France de l’OTAN, pour de vraies solidarités entre les peuples souverains au Moyen-Orient et dans le monde, pour construire un monde de paix et de justice.

Pour cela, nous vous proposons de signer la pétition ci-dessous :

Nous condamnons la grotesque et dangereuse opération américano-européenne de samedi 13 avril et plus particulièrement le rôle du président Macron dans cet autodafé du droit international.

Plus de 100 missiles lancé avec un risque non négligeable de déclencher une riposte russe en cas de bavure, dont 12 missiles pour la France coutant de 1 à 3 millions d’euros l’unité. L’ensemble du dispositif représente près de 20 millions d’euros parti en fumée dans un feu d’artifice fort peu efficace et dangereux.

Les français que Mr Macron remercie pour leurs efforts apprécierons.

Quand ceux qui ont la prétention d’être les garants du droit international foulent au pied celui ci, c’est un pas de plus franchi vers sa disparition.

Alors que les inspecteurs de l’OIAC arrivent en Syrie. La France, le Royaume-uni et les États-Unis leur coupent l’herbe sous le pied.

C’est une démonstration de force, dont les buts réels sont plus politiques et non humanitaires, visant a rétablir les puissances occidentales comme acteurs majeurs dans les marchandages en cours autour du conflit syrien.

Pour certains dirigeants c’est aussi l’occasion de renforcer leur pouvoir personnel au moment ou celui ci est contesté...

Mais surtout c’est le moyen d’envoyer un message clair au reste du monde : "nos armes frappent ou nous voulons quand nous voulons et vos défenses sont inutiles." Ces petits jeux de guerre n’ont pas rendu le monde plus sur, bien au contraire.

Nous refusons ces logiques militaristes dont le vrai enjeu au moyen-orient est toujours la maitrise des sources et réseaux énergétiques. Nous refusons la guerre au service de la domination des puissances occidentales. Nous défendons un monde multi-polaire, un monde de paix et de coopérations.

Le 14 avril 2018

 

LETTRE DE PATRICK LE HYARIC

Le 15/04/2018

 
Bonjour à chacune et chacun,

Parce que les citoyens des quartiers et villes populaires sont aussi les salariés qui aujourd'hui sont d'une manière ou d'une autre dans l'action, j'ai consacré mon éditorial de l'Humanité Dimanche à la vie dans les « banlieues » dont il faut empêcher qu'elles continuent d'être des lieux mis au ban de grandes métropoles, engoncées dans les profondeurs des fractures territoriales et sociales.
 
Plus largement ce sont les collectivités locales qui sont aujourd'hui attaquées : la commune comme l'office HLM, et tous les services publics locaux. Ceci renforce les nécessités d'unité citoyenne et populaire, unité des habitants et des salariés, des retraités et des privés d'emploi, élus et agents communaux pour dresser un barrage face aux choix ultralibéraux macroniens.
 
 
 
Lire l'éditorial de l'Humanité Dimanche
 
 
La rage monte, Emmanuel Macron reste sourd

Le président-télévisé ne veut engager aucun dialogue avec celles et ceux qui souffrent et réclament leur dû notamment pour la rémunération de leur travail ou ceux qui refusent d'être rançonnés comme le sont les retraités.
 
Par contre il s'exerce à balancer des bombes derrière l'armada de Trump, sans mandat de l'ONU, avec les défiances du secrétaire général de l'institution internationale. Loin de nous l'idée de défendre le dictateur Assad, mais Macron comme Trump seraient plus crédibles s'ils avaient rendu publiques les preuves de l'utilisation des gaz chimiques par le régime syrien. En agissant ainsi ils prennent un risque lourd de dangers pour la paix dans le monde.
 
Il faut avoir un drôle de culot pour dire « merci » à des retraités dont il ampute les pensions. C'est comme si un voleur venait prendre votre bien et vous disait « merci » en partant. Il a la même attitude vis-à-vis des salariés de la SNCF, auxquels il veut imposer plus de précarité et ouvrir le capital de l'entreprise de transport admiré dans le monde entier. Le président parle, mais il ne se rend pas compte que la France enrage.
 

 

Lettre de cuba

Le 12/04/2018

Les nouveautés depuis le 5 avril 2018

 


La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

{{}}

Depuis mardi Lima est la capitale des peuples d’Amérique latine et de la Caraïbe

Avec le début ce mardi du Sommet des peuples, l’événement alternatif au 8e Sommet des Amériques, Lima devient la capitale latino-américaine et caribéenne des mouvements sociaux, des partis progressistes et des jeunes engagés en faveur de l’unité, de l’anti-impérialisme et des principes de justice et d’égalité pour la région.

Cet événement, qui se déroulera jusqu’au 14 avril, constituera un « grand rassemblement de solidarité continentale ».

Parmi les activités au programme, une grande marche anti-impérialiste, qui aura pour slogan « Trump hors du Pérou », est prévue le 12 avril, quelques heures avant la première visite du président des États-Unis en Amérique latine, qui prudemment vient de l’annuler  !

Il s’agit de faire savoir clairement le mécontentement et l’opposition des Latino-Américains sur la politique de ce président vis à vis de leurs pays. Malgré son absence et en présence notamment de son Vice-Président, gageons que la manifestation sera réussie !

Le Forum de la société civile a également ouvert ses portes mardi.C’est un espace dirigé par l’Organisation des États américains utilisé pour stigmatiser des pays qui refusent de se plier aux ordres de Washington
.
Cuba, qui participe pour la deuxième fois avec une délégation, comprenant des représentants de la jeunesse, des étudiants, des travailleurs, des paysans, des ouvriers de coopératives, du secteur non étatique, des intellectuels, des universitaires, des leaders religieux et professionnels, entre autres, a dénoncé la tentative de faire passer des mercenaires et des groupes ayant des liens terroristes pour de prétendus représentants de la société civile cubaine, une stratégie déjà utilisée au Forum de Panama en 2015.

Les représentants légitimes de la société civile cubaine sont arrivés à Lima le 8 avril, où ils ont déclaré qu’ils participeraient aux forums parallèles et au Sommet des Peuples avec « un grand sens des responsabilités et un esprit constructif », mais qu’ils ne tolèreront aucune provocation. A noter que les 10 jeunes cubains accrédités ne pourront pas participer aux rencontres avec les représentants de haut niveau présents à Lima. Sur les 150 jeunes des nations participantes 50 ont été invité au dialogue MAIS AUCUN CUBAIN !

Malgré les manœuvres, les exclusions, les provocations, ce sommet des peuples se présentera selon ses organisateurs comme un espace continental d’inclusion et de solidarité, où les voix de l’hémisphère sud seront entendues, celles qui sont généralement exclues des grands sommets organisés par l’Amérique anglophone !

Un bonus que j’espère vous apprécierez !

Le Grand choral de Bernard Lavilliers - Les mains d’or (avec Mino Cinelu)

Lecture

Bonne lecture, et bonne écoute !

Bien cordialement,

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France

 

Minibluff the card game

Hotels